Le passé de l’avenir socialiste

Par

Trois ans tout juste après l’élection de François Hollande à la présidence de la République, il est nécessaire, et parfois douloureux, de se replonger, comme le fait un collectif de chercheurs, dans une période où « les socialistes inventaient l’avenir ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un collectif d’historiens, économistes et philosophes publie un ouvrage dont le titre, Quand les socialistes inventaient l’avenir (1825-1860), résonne avec vigueur à l’heure où le parti socialiste ne semble guère préparer autre chose que de nouveaux renoncements et de prochaines défaites.