Argentine: l'écrivain Alberto Manguel est ciblé par les pro-Kirchner

Par

La nomination à la tête de la Bibliothèque nationale argentine d'Alberto Manguel, écrivain universel, a suscité une campagne paradoxale. Un procès en sorcellerie a été lancé par les mauvais perdants du régime Kirchner, défait l'an dernier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 1er juillet, Alberto Manguel s’est installé dans le fauteuil de directeur de la Biblioteca Nacional Mariano Moreno (BNMM) à Buenos Aires. Ce retour au pays natal de l’auteur du bestseller mondial Une histoire de la lecture aurait dû être celui du fils prodige, célébré comme un honneur et une chance pour l’institution. C’était compter sans la guerre civile froide que conduisent les péronistes, sous leurs différents avatars, contre quiconque a l’outrecuidance de contester leur droit historique à exercer le pouvoir en Argentine, généralement avec des résultats calamiteux.