Mais il est bien court, le temps des socialismes en Afrique

Par

Retour sur ce qui fut tenté ou imposé, dans les années 1960 et 1970, en matière de socialisme voire de marxisme-léninisme : au Congo-Brazzaville, en Éthiopie, en Tanzanie, ainsi qu'au Bénin et au Sénégal. Avec les universitaires Scholastique Dianzinga, Pierre Guidi, Françoise Blum et Marie-Aude Fouéré...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

D'aucuns verront de la provocation ou de l’inconscience à examiner ainsi ce qui ressemble à un double angle mort français : le socialisme et l’Afrique. Vous n’y pensez pas ! Mais si. Comment appréhender ce spectre qui a hanté, voilà un demi-siècle, au lendemain des indépendances, le continent subsaharien ? Modibo Keïta (1915-1977), président du Mali entre 1960 et 1968, pouvait ainsi déclarer, en 1964 : « Le socialisme, qu’on le veuille ou non, quelles que soient les nuances, selon les réalités des pays, selon les tempéraments des peuples, c’est la meilleure expression de l’humanisme et de la fraternité des hommes. »