«Il était une fois Calamity Jane»: l’Ouest au féminin

Par

À partir d’une quête imaginaire d’une enfant pour retrouver sa mère, Calamity Jane, la Canadienne Natalee Caple tire un roman à la gloire des femmes de l’Ouest américain. Les Échos ont aimé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Ouest sauvage, mais vu du côté des conquérantes. Pour écrire Il était une fois Calamity Jane, la Canadienne Natalee Caple s’est inspirée de toutes les histoires qui ont forgé le mythe de l’aventurière. « Et de ce puzzle, mélange de réalité et de fiction, elle a tiré un roman onirique et envoûtant, exaltant le courage et la compassion des femmes », écrit le critique des Échos.