Naissance d’une voix

Par Gabrielle Napoli (En attendant Nadeau)

Premier roman de Dimitri Rouchon-Borie, Le Démon de la colline aux loups se lit dans un souffle retenu tant la voix du narrateur, Duke, nous plonge dans une vie tout entière de désastre et saccage. La lumière surgit pourtant. Et on assiste à la naissance d’une conscience par l’écriture. Merveilleux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il faut avoir le cœur bien accroché pour lire Le Démon de la colline aux loups sans faillir. L’enfance de Duke et de ses frères et sœurs sans nom, hormis la douce et énigmatique Clara, fait partie de ces enfances dont on peine à imaginer qu’elles puissent exister. Et il faut probablement avoir fréquenté les cours d’assises, comme l’a fait Dimitri Rouchon-Borie, longtemps journaliste judiciaire en Bretagne, pour pouvoir écrire ce qu’il écrit.