Mais où sont donc passés les intellectuels de droite?

Par

En 2007, Nicolas Sarkozy gagnait aussi sur le terrain des idées. Cinq ans plus tard, l’« état de grâce intellectuel » a fait long feu. Tandis que se construisent, à gauche, des laboratoires intellectuels, la pensée de droite peine à trouver des figures ou des lieux susceptibles de la faire passer pour un courant novateur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Rien n'est plus important que de proposer des idées neuves aux Français. Des idées adaptées au monde d'aujourd'hui, non à celui d'hier », assurait mi-février au Figaro Magazine un Nicolas Sarkozy qui ne voulait pas encore s’avouer candidat. Pourtant, à quelques semaines du premier tour de l’élection présidentielle, force est de constater que les « idées neuves » se font attendre.