Le Brexit, fils de l’empire

Par

La relation entre la Grande-Bretagne et l’Europe ne se comprend pas sans saisir la prégnance de l’imaginaire impérial pour les Anglais. C’est ce que montre l’historien Robert Gildea.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rencontré fin janvier 2020, à la veille du Brexit, à l’association de la Royal Air Force de Grays, petite ville triste de l’embouchure de la Tamise sur laquelle les projecteurs s’étaient braqués lors de la découverte d’un camion charnier rempli de migrants vietnamiens, Ramon John Willans, 87 ans, ancien militaire, aurait pu passer pour un excentrique.