Comment les inédits de Louis-Ferdinand Céline ont été « préservés »

Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le 6 août 2021, Jean-Pierre Thibaudat, critique dramatique et contributeur régulier du Club Mediapart, révélait, en parallèle à la publication d’un article du Monde, dans un billet de blog avoir été « le miraculeux dépositaire », durant plus de vingt ans, de manuscrits inédits de Louis-Ferdinand Céline que l’écrivain, pressé de se carapater au Danemark, avait laissés dans son appartement parisien en 1944.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal