Repenser l’écologie pour enrayer l’« écofascisme »

Dans « Écofascismes », Antoine Dubiau alerte sur le risque d’émergence d’une extrême droite qui intégrerait l’écologie à son projet politique. Il invite à mieux définir les bases de la pensée écologiste pour rendre inopérante la « possibilité de l’écofascisme ».

Simon Toupet

13 août 2022 à 16h05

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

L’écofascisme est un phénomène émergent pour le moins inquiétant, plusieurs terroristes ayant commis des tueries de masse ont récemment revendiqué leur appartenance à ce courant, et ont justifié leurs crimes racistes par un cocktail idéologique mélangeant théorie du grand remplacement et populationnisme écologique.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal