La carte, le territoire et la politique

Par

Peu d’ouvrages de sciences sociales récents ont suscité autant d’intérêt médiatique et politique que ceux du démographe Emmanuel Todd et du géographe Christophe Guilluy. Alors que les essais font leur rentrée, comment comprendre cette nouvelle hégémonie de la cartographie et des problématiques territoriales dans la description de la société ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Avec le démographe Emmanuel Todd et son Qui est Charlie ? et le géographe Christophe Guilluy et sa France périphérique, c’est désormais à travers la représentation cartographique que la polémique arrive et que le débat public s’empare des sciences sociales. Chacun de ces deux best-sellers a en effet focalisé davantage l’intérêt des médias et des responsables de tous bords que l’ensemble des essais publiés ces deux dernières années, à l’exception de l’ouvrage de Thomas Piketty, Le Capital au XXIe siècle. Même s’ils ont aussi suscité une avalanche de tribunes et d’articles scientifiques (lire par exemple ici, ou encore ceci) pour en discuter, et souvent contester, les thèses, les méthodes et/ou les conclusions…