Comment filmer l’extrême droite

Peu de films racontent l’extrême droite en France. Le formidable documentaire d’Étienne Chaillou et Mathias Théry La Cravate, actuellement à l’affiche, parvient à déjouer les traditionnels écueils sur un tel sujet.

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

© Mediapart
PDF

La Cravate, le nouveau documentaire d’Étienne Chaillou et Mathias Théry sorti en salle le 5 février, suit le parcours de Bastien Régnier, un « petit soldat de l’extrême droite », durant la campagne présidentielle de 2017. Il montre avec beaucoup de subtilité l’ascension mais aussi les désillusions d’un jeune Picard au sein du parti de Marine Le Pen (lire ici notre critique).

Alors que les films de fiction sur l’extrême droite aujourd’hui sont très rares – on pense néanmoins au très réussi Chez nous de Lucas Belvaux – et que les documentaires sur le sujet restent souvent très convenus, Étienne Chaillou et Mathias Théry reviennent pour Mediapart sur l’originalité de leurs partis pris formels.

Ils expliquent comment, par des choix radicaux – une voix off omniprésente qui lit un texte littéraire, mais aussi à travers un dialogue permanent avec le jeune militant –, ils parviennent à échapper à deux écueils majeurs sur un tel sujet : le surplomb ou la fascination.

 ☞ Vous pouvez retrouver ici l’ensemble des entretiens filmés du journal.
☞ Cette émission est également disponible en podcast (à écouter ici).


La fabrique des images

La fabrique des images
par Lucie Delaporte
La fabrique des images
par Joseph Confavreux
La fabrique des images
par Sophie Dufau

À la Une de Mediapart

Politique — Parti pris
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Europe
En Italie, la post-fasciste Giorgia Meloni cherche à faire oublier ses racines
Elle espère devenir l’an prochain la première femme à présider le Conseil en Italie. Héritière d’un parti post-fasciste, ancienne ministre de Berlusconi, Giorgia Meloni se démène pour bâtir un parti conservateur plus respectable, en courtisant l’électorat de Matteo Salvini. Une tentative périlleuse de « dédiabolisation ».
par Ludovic Lamant
Littérature
Mario Vargas Llosa, Nobel de l’indécence
L’écrivain péruvien de 86 ans, entré à l’Académie française en fin d’année dernière, vient de déclarer sa préférence pour Bolsonaro face à Lula. Cette nouvelle prise de position politique reflète un parcours intellectuel de plus en plus contesté, marqué par des soutiens à des figures d’extrême droite en Amérique mais aussi de la droite dure en Espagne. Une enquête du n° 20 de la « Revue du Crieur », disponible en librairie. 
par Ludovic Lamant
États-Unis — Reportage
Dans le Missouri, l’avortement a déjà presque disparu
En juin prochain, la Cour suprême des États-Unis abrogera probablement l’arrêt « Roe v. Wade », qui a fait de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. Mais dans le Missouri, État conservateur du Midwest, cela fait des années que les interruptions volontaires de grossesse se réduisent à peau de chagrin.
par Alexis Buisson

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne