Comment filmer l’extrême droite

Peu de films racontent l’extrême droite en France. Le formidable documentaire d’Étienne Chaillou et Mathias Théry La Cravate, actuellement à l’affiche, parvient à déjouer les traditionnels écueils sur un tel sujet.

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

© Mediapart
PDF

La Cravate, le nouveau documentaire d’Étienne Chaillou et Mathias Théry sorti en salle le 5 février, suit le parcours de Bastien Régnier, un « petit soldat de l’extrême droite », durant la campagne présidentielle de 2017. Il montre avec beaucoup de subtilité l’ascension mais aussi les désillusions d’un jeune Picard au sein du parti de Marine Le Pen (lire ici notre critique).

Alors que les films de fiction sur l’extrême droite aujourd’hui sont très rares – on pense néanmoins au très réussi Chez nous de Lucas Belvaux – et que les documentaires sur le sujet restent souvent très convenus, Étienne Chaillou et Mathias Théry reviennent pour Mediapart sur l’originalité de leurs partis pris formels.

Ils expliquent comment, par des choix radicaux – une voix off omniprésente qui lit un texte littéraire, mais aussi à travers un dialogue permanent avec le jeune militant –, ils parviennent à échapper à deux écueils majeurs sur un tel sujet : le surplomb ou la fascination.

 ☞ Vous pouvez retrouver ici l’ensemble des entretiens filmés du journal.
☞ Cette émission est également disponible en podcast (à écouter ici).

La fabrique des images

À la Une de Mediapart

France — Reportage
À Saint-Étienne, le maire se barricade dans son conseil municipal
Pour le premier conseil municipal depuis le début de l’affaire du chantage à la sextape, le maire Gaël Perdriau a éludé les questions de l’opposition. Pendant que, devant l’hôtel de ville, des centaines de manifestants réclamaient sa démission.
par Antton Rouget
Budget — Analyse
Le gouvernement veut trop vite tourner la page du « quoi qu’il en coûte »
Le prochain budget marquera la fin des mesures d’urgence pour l’économie et le système de santé qui dataient de la crise du Covid-19. Le clap de fin du « quoi qu’il en coûte » en somme, dont le gouvernement ne veut plus entendre parler pour résoudre la crise énergétique actuelle. Il pense qu’il pourra maîtriser les dépenses publiques sans pour autant risquer une récession. À tort. 
par Mathias Thépot
Europe — Analyse
En Italie, l’abstention a fait le match
La victoire de la droite et de l’extrême droite en sièges cache une stabilité de son électorat. Le pays n’a pas tant viré à droite sur le plan électoral que dans une apathie et une dépolitisation dont le post-fascisme a su tirer profit.
par Romaric Godin et Donatien Huet
Gauche(s) — Analyse
Julien Bayou démissionne, les écolos sidérés
Visé par une enquête interne de son parti pour « violences psychologiques », le secrétaire national d’Europe Écologie-Les Verts et coprésident du groupe écologiste à l’Assemblée nationale a démissionné de ses fonctions. Il dénonce une « instrumentalisation des souffrances » à l’ère de #MeToo et à deux mois du congrès des écologistes.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne