«La Cravate»: subtil portrait d’un «petit soldat de l’extrême droite»

Le film de Mathias Théry et Étienne Chaillou, qui sort en salle ce mercredi 5 février, retrace le parcours d’un jeune militant picard du FN pendant la présidentielle de 2017 et offre un tableau saisissant du fonctionnement interne du parti.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Bastien Régnier a vingt ans quand la caméra de Mathias Théry et Étienne Chaillou commence à le suivre. Nous sommes en 2017 dans la Somme et la France est alors en proie à la « fièvre électorale qui saisit le pays tous les cinq ans », comme l’explique la voix off de La Cravate, très subtil portrait d’un « petit soldat de l’extrême droite ».

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal