«La Cravate»: subtil portrait d’un «petit soldat de l’extrême droite»

Par

Le film de Mathias Théry et Étienne Chaillou, qui sort en salle ce mercredi 5 février, retrace le parcours d’un jeune militant picard du FN pendant la présidentielle de 2017 et offre un tableau saisissant du fonctionnement interne du parti.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bastien Régnier a vingt ans quand la caméra de Mathias Théry et Étienne Chaillou commence à le suivre. Nous sommes en 2017 dans la Somme et la France est alors en proie à la « fièvre électorale qui saisit le pays tous les cinq ans », comme l’explique la voix off de La Cravate, très subtil portrait d’un « petit soldat de l’extrême droite ».