Les tourments argentiques de Liu Xia

Par

A partir de jeudi, la ville de Boulogne-Billancourt organise la toute première exposition photographique de Liu Xia. Consignée à domicile, la femme du prix Nobel de la paix emprisonné Liu Xiaobo, nous avait raconté, il y a un an, son travail.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis plus d’un an, l’épouse du prix Nobel de la paix 2010, Liu Xiaobo, est isolée du monde, consignée à domicile par la police pékinoise qui surveille ses moindres faits et gestes. Tout juste sait-on que sa maman, résidant dans le même lotissement, est autorisée à aller la voir. Ou que Liu Xia a pu visiter son mari deux fois depuis janvier, à la prison de Jinzhou, au nord-est de la Chine.