Trois livres pour trois futurs sans avenir

Par

Ils sont trois à écrire sur un futur immédiat et très sombre. Loin de la science-fiction, plus proches de la rêverie éveillée, du pas de côté. Avec, pour deux d'entre eux, un désespoir générationnel, et le «vieux» comme prédateur... Anne Maro, Antoni Casas Ros et François Dominique: leurs hantises, leurs colères et des extraits de leur livre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nombre de grandes dystopies, ces descriptions d'univers déshumanisés et totalitaires – 1984, Nous autres, pour n'en citer que deux –, furent engendrées par le communisme. Celles d'aujourd'hui le seraient plutôt par l'égoïsme forcené, la domination absolue de l'argent et les inégalités assumées, l'obsession du contrôle et la destruction de la planète, nourries de l'indignation et d'un étouffant sentiment d'impuissance. En filigrane, quel monde laissons-nous, quel monde va finir par nous lâcher ? Les tons, les récits, les univers sont différents, mais chacun des auteurs, Anne Maro, Antoni Casas Ros et François Dominique, réinvente à sa façon hantises et colères.