Menaces de mort, harcèlement, allusions sexuelles: l’«ingérable» Yassine Belattar face aux accusations

Par

L’humoriste et animateur radio sera prochainement entendu par la police, à la suite d’une plainte pour menaces de mort déposée par Bruno Gaccio. De nombreux témoignages, recueillis par Mediapart et par les policiers, l’accusent de comportements inappropriés dans un cadre professionnel ou para-professionnel. Outre des menaces visant quatre hommes du monde du spectacle, plusieurs personnes évoquent des comportements humiliants ou menaçants. Deux femmes ont raconté s’être vu imposer des propos à connotation sexuelle alors qu’elles étaient à la recherche d’un travail. Hormis certaines menaces, Yassine Belattar conteste vigoureusement tout comportement répréhensible.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 14 février, une poignée d’internautes bien informés ont dû tousser en visionnant le sketch relayé par Radio Nova sur les réseaux sociaux. On y voit l’humoriste et animateur Yassine Belattar rire de bon cœur devant Thomas Barbazan, son complice depuis 15 ans, et l’humoriste Laura Domenge, en pleine parodie de la comédie musicale Starmania, dans leur émission « Les 30 Glorieuses ». Les auteurs ont décidé d’évoquer les dérives de la « Ligue du LOL ». Paroles acerbes à l’appui : « Qui est-ce qui harcèle les filles, les menace dans des tweets, qui les pousse au suicide ? C’est nous, les gros connards. » ; « On trolle tous les gens qu’on veut. On s’en fout d’savoir si c’est du harcèlement », chantent les imitateurs devant un Yassine Belattar ravi.