Dossier: les dérives de la Ligue du LOL

C'était un petit club d'hommes travaillant dans les médias, la publicité. Pendant dix ans, cachés derrière l'anonymat du web, ils ont harcelé, pourchassé, dénigré des femmes, ont fait régner la terreur. La découverte de ce scandale est une onde choc pour les médias. Enquête sur les dérives sexistes et antisémites de cette Ligue du LOL.

Une enquête témoigne de l’ampleur des violences faites aux femmes dans les médias

Par

Publiée jeudi 7 mars, une enquête réalisée par trois associations – Prenons la une, Nous toutes et Paye ton journal – met en évidence l’étendue du sexisme et du harcèlement, ainsi que le manque de procédures d’alerte dans les médias.

Après la Ligue du LOL, la gestion des «Inrocks» mise en cause

Par et
Le poteau surnommé le « mur des hommes » par certains, dans les anciens locaux des Inrocks, dans le XIe arrondissement de Paris. © Compter Twitter @inrocksOff Le poteau surnommé le « mur des hommes » par certains, dans les anciens locaux des Inrocks, dans le XIe arrondissement de Paris. © Compter Twitter @inrocksOff

Les révélations sur la Ligue du LOL secouent le magazine culturel Les Inrockuptibles, où deux cadres ont été mis à pied. Plusieurs salariés dénoncent des méthodes qui ont également eu cours au sein de la rédaction, sans que la direction n’y mette fin.

Le sexisme sans borne de la Ligue du LOL

Par
capture-d-e-cran-2019-02-17-a-12-08-23

Le fondateur de la Ligue du LOL, Vincent Glad, est personnellement mis en cause par deux femmes. Il coadministrait un compte impliqué dans plusieurs campagnes de cyberharcèlement. Il affirme n’avoir « harcelé personne avec ses propres tweets ».

La dérive antisémite de la Ligue du LOL

Par et
juif-france

Plusieurs membres de la Ligue du LOL se sont livrés à des publications ou à des opérations de dénigrement en ligne à caractère raciste et antisémite. Deux d’entre eux, Gautier Gevrey et Julien Verkest, travaillent à la mairie de Paris. Ils ont été suspendus le 18 février, après la publication de cet article.

«Ligue du LOL»: la délicate question des sanctions

Par

Plusieurs salariés de la presse ou de la communication ont participé, de près ou de loin, au harcèlement présumé de dizaines d’internautes. Leurs employeurs, qui se retrouvent à devoir gérer les sanctions, sont dans l’embarras.

#MeToo: les médias mis en cause

Par et
Lors de la manifestation #NousToutes contre les violences sexuelles, à Marseille, le 24 novembre 2018. © Reuters Lors de la manifestation #NousToutes contre les violences sexuelles, à Marseille, le 24 novembre 2018. © Reuters

Alors que la France a longtemps fait figure de retardataire, les violences sexistes et sexuelles font de nouveau la une de l’actualité avec, au cœur des dernières révélations, la situation dans plusieurs médias. La presse avait jusque-là peiné à mener sa propre introspection.

Au Huffington Post, la dérive de la «Radio bière foot»

Par
sexual-violence

La grande majorité des journalistes hommes du site étaient inscrits sur une boucle de messages où s’échangeaient des remarques à caractère sexiste, raciste ou homophobe. La direction a aussitôt décidé d’importantes sanctions disciplinaires.

Affaire de la «Ligue du LOL»: onde de choc dans les médias

Par

Depuis vendredi, les accusations publiques émanant de femmes et d’hommes harcelés en ligne se sont multipliées sur les réseaux sociaux. Après s’être excusés, plusieurs journalistes ayant pris part à ce harcèlement ont démissionné ou ont été mis à pied.

Ligue du LOL: «C’est toujours sur le ton de la blague sauf que c’est toi la blague»

Par

Slate, dont le rédacteur en chef, Christophe Carron, faisait partie du groupe de la Ligue du LOL et s’est dit « désolé » d’en avoir fait partie, publie le témoignage de Lucile Bellan, qui a subi les agissements de la Ligue du LOL. Elle raconte son expérience, sa collaboration avec Slate et ses questionnements.