#MeToo : les médias secoués par plusieurs scandales Document

Une enquête témoigne de l’ampleur des violences faites aux femmes dans les médias

Publiée jeudi 7 mars, une enquête réalisée par trois associations – Prenons la une, Nous toutes et Paye ton journal – met en évidence l’étendue du sexisme et du harcèlement, ainsi que le manque de procédures d’alerte dans les médias.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

L’affaire de la Ligue du Lol a eu l’effet d’une onde de choc dans les médias, qui peinaient à mener leur propre introspection depuis l’émergence du mouvement #MeToo, il y a un an et demi. Dès sa révélation par Libération, certains ont expliqué qu’elle ne concernait qu’une minorité de journalistes, un petit club d’hommes qui, pendant dix ans, cachés derrière l’anonymat du Web, avaient harcelé, pourchassé et dénigré des femmes, des homosexuels, des juifs, des personnes racisées, des personnes précaires ou avec un lien de subordination.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal