Qu'est-ce qui détermine l'adhésion à une théorie du complot ? Pourquoi croit-on à certaines, et pas à d'autres ? Est-ce une question de position sociale ? De type de personnalités ? Autant de questions qui passionnent la psychologie sociale depuis la fin des années 1990. L'accumulation de travaux sur ce sujet permet-il d'y voir plus clair ?