Nicolas Chevassus-au-Louis

Ses Derniers articles

  • Les grèves de 1947, effacées de la mémoire nationale

    Carte d'adhésion à la CGT en 1947 Carte d'adhésion à la CGT en 1947

    Du 10 novembre au 9 décembre 1947, la France connaît le conflit ouvrier le plus sanglant depuis la Commune. De Marseille au Pas-de-Calais, grèves, sabotage et répression feront des dizaines de morts. L’historien Robert Mencherini tente, dans Guerre froide, grèves rouges, de comprendre l’amnésie collective face à ce mouvement. Est-ce parce qu’il s’acheva par la division, toujours actuelle, du monde syndical français ?

  • L’homme qui raconte les montagnes

    Roman d’initiation, roman du rapport au père, roman du désir de retrait du monde, Les huit montagnes de Paolo Cognetti raconte aussi en filigrane les bouleversements qu’a connus la haute montagne alpine depuis 30 ans.

  • Henri Calet, chroniqueur des rudes années 1950

    Par
    Henri Calet à la foire de la Bastille avec des amis, à la fin des années 1930 © Bibliothèque littéraire Jacques Doucet Henri Calet à la foire de la Bastille avec des amis, à la fin des années 1930 © Bibliothèque littéraire Jacques Doucet

    Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, toute la France n'est pas en liesse, tournée vers une reconstruction radieuse. Pour Le Parisien libéré ou Elle, Henri Calet rencontre ceux qui triment, multiplient les emplois ou, faute d'argent, ne se soignent plus. Dernier volet de notre série.

  • Une plume pour les victimes de l'Histoire

    Par
    Henri Calet en soldat durant son service militaire en 1928. © Bibliothèque littéraire Jacques Doucet Henri Calet en soldat durant son service militaire en 1928. © Bibliothèque littéraire Jacques Doucet

    Farouchement anti-hitlérien, sincèrement au côté de l'Espagne républicaine, mais très peu cocardier, Henri Calet n'a jamais participé à la Résistance. C'est sa sensibilité au sort des petits, des délaissés, des éternelles victimes de l'Histoire (jusqu'aux GI) qui en a fait l'un des meilleurs chroniqueurs de l'après-guerre. Deuxième partie d'une promenade en trois étapes dans l'œuvre de cet écrivain et journaliste quelque peu oublié.

  • Henri Calet, un écrivain né dans l'anarchie

    Henri Calet avec ses parents, dans les années 1930 © Bibliothèque littéraire Jacques Doucet Henri Calet avec ses parents, dans les années 1930 © Bibliothèque littéraire Jacques Doucet

    Pour Francis Ponge, il était le Buster Keaton de la littérature ; Albert Camus saluait « ses livres émouvants ». Henri Calet (1904-1956), né d'un couple d'anarchistes de la Belle Époque, fut un remarquable chroniqueur des années 1950. Première partie d'une promenade en trois étapes dans cette œuvre quelque peu oubliée.

  • Au détour des livres (4). La guerre biologique que mène secrètement la France

    Par

    Dans La Guerre biologique. Aventures françaises, l’historien des sciences Étienne Aucouturier raconte comment des biologistes français de renom continuent de travailler au développement d’armes chimiques et bactériologiques, malgré la signature du protocole international interdisant le recours à cet arsenal qui « cible la vie ».

  • Au détour des livres (2). De la violence des rapports amoureux

    Par

    La bédé féministe de la Suédoise Liv Strömquist, Les Sentiments du prince Charles, parue chez Rackham, dissèque allègrement les rapports amoureux aujourd’hui. Pas de quoi se réjouir, la domination masculine continue de s’exercer. Mais l’auteure sait la traquer.

  • A Ivry, un camaïeu de rouges

    Kermesse enfantine dans les années 30 célébrant Maurice Thorez. © Archives municipales d'Ivry-sur-Seine Kermesse enfantine dans les années 30 célébrant Maurice Thorez. © Archives municipales d'Ivry-sur-Seine

    Un candidat du parti communiste, une candidate de La France insoumise, un candidat et député sortant du Mouvement républicain et citoyen s’affrontent dans la 10e circonscription du Val-de-Marne, au risque de provoquer « l’élection d’un député macroniste sur un territoire historiquement ancré à gauche ». En bonus, une histoire en images de la banlieue rouge, commentée par l’historien Emmanuel Bellanger.

  • Allier, terre de sourire communiste

    Au cimetière d'Ygrande. © Hélène Staes Au cimetière d'Ygrande. © Hélène Staes

    La circonscription de Moulins, dans l’Allier, est l'une des rares où le Parti communiste français peut espérer gagner un nouveau député. Sur ce bastion du communisme rural, le comité local de la France insoumise ne s'est pas plié aux injonctions nationales pour laisser la place au candidat communiste, Jean-Paul Dufrègne, ex-président du conseil général.

  • Comment les idées radicales des Lumières ont mené le monde

    voltaire

    Dans un passionnant essai, l'historien Jonathan Israel revient sur les « Lumières radicales » et leur combat pour formuler un nouveau langage politique, insistant sur la liberté de chacun, l'égalité de tous, la raison et la démocratie. Une source d'inspiration pour la gauche contemporaine ?