Court métrage. Le « Voyage vers l'espoir » d'un exilé guinéen

Par

Le Festival des nouveaux cinémas documentaires se tient jusqu'au 23 novembre 2014. Mediapart s'y associe en diffusant plusieurs courts métrages. Aujourd'hui, le film de 26 min de Thierno Souleymane Diallo cherche l'endroit où un jeune étudiant guinéen peut trouver l'espoir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un va-et-vient entre des archives sonores et des récits actuels d'exilés forme la trame de Voyage vers l'espoir. En 1958, la Guinée disait "Non" à la France et portait Ahmed Sékou Touré au pouvoir. Depuis, « cela fait cinquante-cinq ans que sa population attend encore un lendemain meilleur », écrit le réalisateur de ce court métrage Thierno Souleymane Diallo. Alors, « à Saint-Louis du Sénégal, dans une voiture, sur ces routes qui tendent vers l'infini, en faisant escale sur une gare routière, à la gare du train, à l'aéroport… », cet étudiant à l'université Gaston-Berger de Saint-Louis du Sénégal cherche « le chemin qui mène vers l'espoir ». Et s'arrête auprès d'un exilé guinéen qui pense l'avoir trouvé dans la culture de l'oignon…