mot de passe oublié
1 euro 15 jours

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Accédez à l'intégralité du site en illimité, sur ordinateur, tablette et mobile à partir d'1€.

Je m'abonne
Mediapart dim. 25 sept. 2016 25/9/2016 Édition du matin

Documentaire. «Tupaia», l'homme qui fit se rencontrer Anglais et Maori

21 février 2016 | Par Mediapart & le festival Fifo

De la découverte du Pacifique, les Occidentaux retiennent le capitaine Cook. Les Polynésiens, eux, retiennent Tupaia. Le documentaire de Lala Rolls consacré à cet homme toujours très présent dans la mémoire néo-zélandaise, a reçu le 3e prix du Festival international du film documentaire d’Océanie, qui s'est achevé le 7 février à Papeete. À voir en intégralité sur Mediapart.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dès 1769, Tupaia guida le capitaine britannique James Cook dans sa navigation jusqu’à la Nouvelle-Zélande. Grand prêtre polynésien, Tupaia se révéla être aussi un diplomate, un politicien et un artiste. Le documentaire que nous vous proposons ci-dessous en intégralité, réalisé par Lala Rolls, part en quête de ce personnage oublié, alternant des reconstitutions et des interviews d’historiens ou de « gardiens de mémoire » contemporains. Et tente de cerner cette figure majeure et controversée : quasi inconnu chez les Occidentaux mais très présent dans la mémoire néo-zélandaise, Tupaia est souvent considéré en Polynésie comme un « traître », qui a donné aux Européens les secrets de navigation des ancêtres. Ce film a reçu le 3e prix du Festival international du film documentaire d'Océanie (FIFO) (lire ci-dessous).