Ayn Rand, l’égérie du Tea Party

Par

Dans son combat engagé avec les républicains sur les finances américaines et les coupes budgétaires exigées de l’Etat fédéral pour éviter une cessation de paiement des Etats-Unis, Barack Obama doit aussi affronter l’influence d’une philosophe morte en 1982 : Ayn Rand.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Barack Obama a engagé un bras de fer avec le Congrès, dominé par les républicains, pour modifier le plafond autorisé de la dette américaine, avant le 2 août prochain, afin d’éviter une cessation de paiement de la première puissance mondiale. Et son adversaire principal, dans ce combat, se nomme Paul Ryan.