James Ellroy, « le grand Kahuna à Paris »

À l'occasion de la sortie d'Extorsion, court roman qui condense pourtant toute son œuvre, rencontre avec James Ellroy qui s’autoproclame « grand Kahuna » (sorcier hawaïen) et se verrait bien en « Charles de Gaulle le jour de la Libération ».

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

James Ellroy est sans doute l’un des écrivains les plus complexes à interviewer : non parce qu’il serait irritable ou difficile à croiser (c’est sa réputation) ou physiquement impressionnant (1,95 m), mais… parce qu’il ne répond pas aux questions. Il commence l’entretien à peine assis dans le canapé d’un luxueux hôtel parisien, déclarant, comme il le fera dans la quasi-totalité de ses interviews, qu’il n’est plus seulement « The Dog » mais « le chacal ». Le ton est donné : « Le Chien » sait se faire cabot, débordant d’énergie, de projets – il s’apprête à écrire un nouveau Quatuor de Los Angeles, prévoit ensuite une trilogie sur la guerre froide. On le rencontre alors qu’il s’apprête à quitter Paris pour Quais du Polar à Lyon. Et il assurera effectivement le spectacle pendant trois jours, signant les exemplaires d’Extorsion à tour de bras et multipliant les déclarations fracassantes, dont son envie d’obtenir le Nobel de littérature…

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À la Une de Mediapart

Médias — Parti pris
La redevance sabordée, l’information en danger
Emmanuel Macron l’a décidé presque seul : l’audiovisuel public sera privé dès cette année des 3,2 milliards d’euros que lui rapporte cette ressource prélevée depuis 1948. Au nom du « pouvoir d’achat », le gouvernement s’apprête à faire peser de lourdes menaces sur les médias publics.
par Dan Israel
Médias
Outre-Manche, la BBC dans le collimateur du gouvernement
L’exécutif britannique veut changer le mode de financement du groupe audiovisuel public pour des raisons économiques et électoralistes. En janvier dernier, la ministre de la culture, Nadine Dorries, a expliqué vouloir mettre fin à la redevance, un système de financement qu’elle juge « obsolète ».
par Marie Billon
Diplomatie — Analyse
Le conflit russo-ukrainien divise la gauche anti-guerre
La cohérence du camp anti-impérialiste, a priori uni par son rejet des blocs militaires, a été mise à l’épreuve par l’invasion de l’Ukraine. Certains refusent les livraisons d’armes, craignant l’engrenage d’un conflit interimpérialiste, tandis que d’autres estiment incontournable cette solidarité. 
par Fabien Escalona
Parlement
Yaël Braun-Pivet, première femme au perchoir
La députée des Yvelines succède à Richard Ferrand au terme de deux tours de scrutin. Elle convoitait la présidence de l’Assemblée depuis de nombreux mois. 
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani