Mort de Nicanor Parra, l’homme des «antipoèmes»

Par

Le poète chilien Nicanor Parra, apôtre de l’« antipoésie », est décédé mardi 23 janvier, à l'âge de 103 ans. L’été dernier, les éditions du Seuil avaient publié la première anthologie en langue française de celui qui était aussi le frère de la chanteuse Violeta Parra.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que le poète chilien Nicanor Parra est décédé, mardi 23 janvier, dans la station balnéaire de Las Cruces où il résidait, à quelques encablures au sud de Valparaiso, nous republions le texte de Patrice Beray publié en août 2017, à l'occasion de la publication au Seuil d'une anthologie de ses « poèmes et antipoèmes », la première en langue française.