À l’approche de « l’élection reine », le vote bousculé

Au fil des scrutins, il semble de plus en plus difficile d’y voir clair dans les comportements électoraux. Deux ouvrages s’attaquent au problème sur des bases simples : comprendre et réhabiliter les absents des urnes et ajouter la loupe des histoires individuelles.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Que peuvent avoir en commun deux ouvrages, quand le premier traite des gens qui votent et le second des gens qui ne votent pas ? Le fait d’assumer une forme de dépassement de la sociologie électorale classique et l’envie de s’affranchir des cadrages médiatiques qui s’imposent si vite, surtout devant l’imminence d’une présidentielle.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal