Ecriture inclusive: non, l’Académie française ne décide pas seule du «bon usage» de la langue

Par

Les décodeurs du Monde reviennent sur la polémique déclenchée par l’Académie française et sa charge contre l’écriture inclusive.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Académie française a adopté à l’unanimité de ses membres jeudi 26 octobre une déclaration très critique sur l’écriture inclusive. Cette « solennelle mise en garde » dénonce la « démultiplication des marques orthographiques et syntaxiques » engendrée par cette graphie, qui « aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité », selon l’institution.