40 ans après, les Shadoks pompent encore

Par

Le 29 avril 1968, les Shadoks ont débarqué dans la culture française. Et la France de la télévision fut irrémédiablement coupée en deux, shadokophiles contre shadokophobes. Avec un simili entretien (exclusif) de Nicolas Sarkozy.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« C'était il y a très très très longtemps. En ce temps-là, il y avait le ciel. A droite du ciel, il y avait la planète Gibi. Elle était complètement plate, et elle penchait soit d'un côté, soit d'un autre. A gauche du ciel, il y avait la planète Shadok. Elle n'avait pas de forme spéciale, ou plutôt, elle changeait de forme. Au milieu du ciel, il y avait la Terre, qui était ronde et qui bougeait. »
Il y avait donc, en ce temps-là, des Shadoks avec les pieds en bas et des Shadoks avec les pieds en haut. Les Gibis étaient leurs ennemis, réputés intelligents et gentils. Tout le contraire des Shadoks, selon eux. Le plus simple est de revoir ses classiques.