Bruno Latour pense le confinement comme une répétition générale

Par

Alors qu’un nouveau confinement pointe à l’horizon, le philosophe Bruno Latour propose dans son dernier ouvrage de tirer quelques enseignements de ce moment de suspension et de le considérer comme une épreuve pour notre nouveau régime climatique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les leçons de la pandémie sont devenues un genre à part entière, parfois aussi lassant et peu original que les « journaux de confinement » apparus l’an dernier. Le dernier opus du philosophe Bruno Latour, intitulé Où suis-je ? Leçons du confinement à l’usage des terrestres, tout juste publié par Les Empêcheurs de penser en rond/La Découverte, tire pourtant son épingle du jeu. En reprenant de zéro la course d’orientation dans un monde incertain à laquelle l’humanité s’est engagée, il poursuit le travail commencé dans son précédent ouvrage, Où atterrir ?, en tentant de donner des formes concrètes à des grandes questions quasi insolubles.