A Cannes, sans les palmes (2012)

Emmanuel Burdeau, ancien rédacteur en chef des Cahiers du cinéma, suit pour Mediapart la 65e Edition du Festival de Cannes. Ses chroniques de l'édition 2011 sont à retrouver ici, et celles de l'édition 2010 . Christine Marcandier explore les liens entre cinéma et littérature.

«De rouille et d'os» : Craig Davidson «tire son chapeau» à Jacques Audiard

Par
Craig Davidson. Craig Davidson.

Jacques Audiard a créé la sensation à Cannes avec De rouille et d'os, adapté d'un recueil de nouvelles de Craig Davidson. Nous avons demandé à l'écrivain ce qu'il pensait du film. Il évoque pour Mediapart sa rencontre avec Audiard, le lovely chapeau du réalisateur et, plus sérieusement, la liberté dans l'adaptation cinématographique.

«Cosmopolis» et autres films: sur les moteurs du contemporain

Par

Quatre films. Deux courts : Walker de Tsai Ming-liang, Manha de Santo Antonio, du Portugais Joao Pedro Rodrigues. Deux longs : Cosmopolis de David Cronenberg, qui sort en salle aujourd'hui vendredi 25 mai, jour de sa présentation en compétition officielle, et re-Holy Motors de Leos Carax. Au programme : la programmation, les vitesses, le contemporain.

Holy Motors, le joyau de Carax

Par

Sortie en salle de Holy Motors, le premier long métrage de Léos Carax en treize ans. Un très grand film contemporain.

Delépine et Kervern, héros du « Grand Soir »

Par

Benoît Delépine et Gustave Kervern ont présenté ce mardi à Cannes leur cinquième film, Le Grand Soir. Avec Benoît Poelvoorde dans le rôle du « plus vieux punk à chien d'Europe » et Albert Dupontel en vendeur de matelas. Il serait erroné de n'y voir qu'intention comique.

Alain Resnais n'en finira jamais

Par
Alain Resnais, en mai 2012, à Cannes.  © Reuters Alain Resnais, en mai 2012, à Cannes. © Reuters

Le réalisateur Alain Resnais est mort samedi 1er mars. Il y a deux ans était présenté à Cannes Vous n'avez encore rien vu, un film testamentaire, un film qui se demande comment continuer, tout de suite et même après, quand la mort sera là.

Haneke, l'amour et le tombeau

Par

Amour, avec Emmanuelle Riva et Jean-Louis Trintignant, est un très beau film faussement simple. Aux côtés de deux grands acteurs, il déploie toute la virtuosité du réalisateur Michael Haneke.

Regarde les hommes béton

Par
Matthias Schoenaerts dans «De Rouille et d'os» Matthias Schoenaerts dans «De Rouille et d'os»

De rouille et d'os, sixième long métrage de Jacques Audiard, premier film français à être présenté en compétition internationale à Cannes, sort en même temps sur les écrans. Où l'on voit qu'Audiard n'a de cesse que de raconter, au fil des films, toujours la même histoire.

Wes Anderson, homme d'ouverture

Par

Moonrise Kingdom, présenté en ouverture et en compétition du 65e festival de Cannes déploie, approfondit tout l'univers de Wes Anderson. Et c'est aussi cela qu'ouvrir veut dire : promettre, encourager, agrandir.

Cannes 2012, c'est aussi un festival de livres

Par

Au générique des 22 films en sélection officielle, 7 adaptations et Don DeLillo attendu sur les marches du palais. Bandes-annonces, extraits et revue des romans, de De rouille et d'os à Cosmopolis, en passant par Lawless, Killing them softly, Sur la route et The Paperboy.