Cannes 2012, c'est aussi un festival de livres

Par

Au générique des 22 films en sélection officielle, 7 adaptations et Don DeLillo attendu sur les marches du palais. Bandes-annonces, extraits et revue des romans, de De rouille et d'os à Cosmopolis, en passant par Lawless, Killing them softly, Sur la route et The Paperboy.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

La 65e édition du Festival de Cannes (du 16 au 27 mai) a de quoi faire enrager les féministes de La Barbe, qui, dans une tribune au Monde (A Cannes, les femmes montrent leurs bobines, les hommes leurs films), ont dit ce qu'elles pensaient de ne pas voir une femme parmi les 22 réalisateurs sélectionnés. Mais elle a aussi de quoi ravir les amateurs de littérature : 7 des 22 films en compétition sont des adaptations de romans (tous écrits par des hommes...) et Don DeLillo, dont David Cronenberg adapte Cosmopolis, montera les marches avec les acteurs du film (Robert Pattinson, Juliette Binoche, Mathieu Amalric) scellant en quelque sorte les noces renouvelées du roman et du cinéma.

Dans le passé, Jean Giono (1961), Tennessee Williams (1976), Françoise Sagan (1979) ou William Styron (1983) avaient été présidents du jury cannois et Patrick Modiano (2000), Toni Morrison (2005), Othan Pamuk (2007) ou Emmanuel Carrère (2010) ont fait partie des jurés. Cette année, aucun écrivain ne figure au générique du jury, mais chacune des adaptations en sélection est un challenge, qu'il s'agisse de ne rien perdre de la force du texte original (De rouille et d'os, Cosmopolis, Paperboy) ou, au contraire, de faire d'un roman moyen (L'Art et la Manière) un grand film. Revue des romans nord-américains invités sur le tapis rouge, par ordre d'apparition :

Jeudi 17 mai, De rouille et d'os, Jacques Audiard d'après Craig Davidson :

Ce film est sans doute l’un des plus attendus du festival : les lecteurs d'Un goût de rouille et d’os se demandent sans doute comment Jacques Audiard et Thomas Bidegain ont pu adapter le recueil de nouvelles du canadien Craig Davidson, prodige de la littérature adoubé par Bret Easton Ellis et Chuck Palahniuk. Sur le site du film, les deux scénaristes expliquent avoir voulu rendre ce que le recueil a de « saisissant », ce « tableau d’un monde moderne vacillant, à l’intérieur duquel des trajectoires individuelles, des destins simples, se trouveraient magnifiés par le drame et les accidents. Une vision des Etats-Unis en univers rationnel où les corps devraient lutter pour trouver leur place, pour tenter de bousculer le sort qui leur est réservé ».

L’adaptation prend des libertés avec le texte original, combinant deux nouvelles, créant de toutes pièces les deux personnages principaux, Ali et Stéphanie : « Le recueil de Craig Davidson semble appartenir à la préhistoire du projet, mais la force et la brutalité du récit, la volonté de sublimer les personnages par le drame, par le mélodrame, en sont directement issues. » Sur son blog, Craig Davidson commente sa découverte progressive de ce passage du livre au film, la transformation du « il » au « elle » dans une nouvelle tirée de son expérience de travail d’été au Marineland, les photographies de Marion Cotillard, l’affiche et enfin, le 10 mai, la bande-son du film.

Du livre, Audiard et Bidegain disent avoir conservé « une forme cinématographique que faute de mieux nous appelions “expressionniste”, où la force des images viendrait servir le mélodrame. Une esthétique tranchée, brutale et contrastée (...) où l’extraordinaire étrangeté des propositions visuelles sublime la noirceur du réel. Celle d’un monde où “Dieu vomit les tièdes”. C’est cette forme qui nous a guidés tout au long de l’écriture du scénario » :

DE ROUILLE ET D'OS : BANDE-ANNONCE Full HD de Jacques Audiard Avec Marion Cotillard... © KELFILM.COM

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

Comme chaque année, le festival de Cannes sera couvert pour Mediapart par Emmanuel Burdeau, ancien rédacteur en chef des Cahiers du cinéma. Ses chroniques de l'édition 2011 sont à retrouver ici, celles de l'édition 2010 , et tous ses articles sont ici.