Série Identité et biologie

Cinq enquêtes scientifiques qui démontrent que ce que l'on dit être soi... ne va pas forcément de soi.

Tous les épisodes

1- Identité et biologie: les désillusions du gène

Épisode 1

Dix ans après l'achèvement du séquençage du génome humain, l'idée que l'ADN suffit à expliquer l'identité d'un individu est abandonnée. Car toute construction d'un organisme fait appel à des interactions complexes entre le patrimoine génétique et l'environnement. Premier volet d'une série d'enquêtes sur ce que dit la biologie de l'identité. Texte: Nicolas Chevassus-au-Louis. Vidéo: Sophie Dufau

2- Identité et biologie: ces autres qui sont en nous

Épisode 2

Dans notre corps, on trouve nos propres cellules, mais aussi celles de notre mère, et éventuellement de nos frères et sœurs aînés. Et les mères gardent très longtemps les cellules de l'enfant qu'elles ont porté. La découverte récente de cette face cachée du corps humain permet à un éminent chercheur de nous dire: «L'autre est une partie constitutive de notre identité.»Deuxième volet d'une série d'enquêtes sur ce que dit la biologie de l'identité.Texte: Nicolas Chevassus-au-Louis. Vidéo: Sophie Dufau

3- Identité et biologie: où s'arrête le moi?

Épisode 3

Un être humain, qui ne peut vivre sans les milliards de bactéries qui peuplent son corps, est-il un individu? Ne faut-il pas plutôt considérer l'écosystème que son corps forme avec ces bactéries comme le véritable individu? En biologie aussi, la question des frontières est épineuse.Troisième volet d'une série d'enquêtes sur ce que dit la biologie de l'identité.Texte: Nicolas Chevassus-au-Louis. Vidéo: Sophie Dufau

4- Identité et biologie: cet étranger que l'on fait soi

Épisode 4

L'invention des greffes d'organes est née des recherches sur le système immunitaire et la défense du corps sur ce qu'il perçoit comme non soi. Mais les choses ne sont pas aussi immuables et ce qui était du soi peut devenir étranger, tout comme ce qui est aujourd'hui perçu comme étranger peut demain être reconnu comme étant du soi...Quatrième volet d'une série d'enquêtes sur ce que dit la biologie de l'identité.Texte: Nicolas Chevassus-au-Louis. Vidéo: Sophie Dufau

5- De l'identité biologique à l'identité nationale?

Épisode 5

Quand les immunologistes parlent de “défendre le soi contre le non soi”, présumé étranger voire hostile, leur vocabulaire induit une forme de pensée. Comme toute science, la biologie est aussi une science sociale dont le discours s'inscrit dans son époque.Texte: Nicolas Chevassus-au-Louis. Vidéo: Sophie Dufau

Autres séries dans la rubrique "Culture-Idées"

Slimane Asselah, une disparition algérienne

Culture-Idées— 4 épisodes

4 mars 1957. Ce qui sera bientôt baptisé « bataille d’Alger » par la propagande française fait rage depuis deux mois. Ce matin-là, le docteur Slimane Asselah reçoit des patients dans le cabinet médical situé au premier étage du 15, rue Marengo, au milieu de la Casbah d’Alger. Vers 12h, il en sort, e...

Slimane Asselah, la vérité étouffée

Épisode 4

En 1958, la « libération » du docteur Slimane Asselah

Épisode 3

« J’ai pu apercevoir le docteur Asselah »

Épisode 2

Courtes propositions de Cinéma(s) d'Iran

Culture-Idées— 21 épisodes

En partenariat avec le festival Cinéma(s) d'Iran qui se tient chaque année en juin à Paris, une sélection de courts métrages. Dans cette série sont rassemblés ceux des années 2014, 2015, 2016, 2018 et 2022. Certains ne sont plus visibles, les droits de diffusion de Mediapart étant épuisés.

Courts métrages iraniens : « Nahid »

Épisode 21

La Déferlante sur Mediapart

Culture-Idées— 6 épisodes

Chaque trimestre, Mediapart publie un article issu du dernier numéro de la revue La Déferlante, consacrée aux révolutions féministes. Il s’agit à chaque fois de la rubrique « Retour sur », qui revient sur un événement passé, important pour l’histoire des féminismes ou des droits des femmes et des mi...

En 2007, Ségolène Royal face au sexisme de la présidentielle

Épisode 5