La réserve parlementaire enfin dévoilée

Hervé Lebreton, un "lanceur d'alerte" du Lot-et-Garonne, a reçu le 23 juin 2013 un courrier électronique contenant un fichier “pdf” de 3 méga-octets. Expéditeur : le cabinet du ministère de l'intérieur. À l'intérieur, 1 038 pages contenant les milliers des subventions versées en 2011 aux collectivités locales par les députés et sénateurs, au titre de la réserve parlementaire. Une première : jusqu'ici, les pouvoirs publics avaient toujours refusé la moindre transparence. A maints égards, la fameuse réserve parlementaire est un archaïsme de la vie politique française. De nombreux élus en conviennent... ce qui ne les empêche pas de raffoler d'un système qui fait des parlementaires, à l'heure de la rigueur budgétaire et de la réduction des services publics, de généreux distributeurs de subventions sur le terrain. Une façon efficace de se créer des clientèles politiques locales alors qu'ils sont sont en réalité dotés de peu de pouvoirs dans le jeu institutionnel ultra-présidentialiste de la Cinquième République. Mediapart s'y est plongé.

Réserve parlementaire: le Top-10 de ceux qui ont touché le plus

Par

Hervé Lebreton, un habitant du Lot-et-Garonne, s'est vu communiquer la liste de la réserve parlementaire pour l'année 2011 après des mois de procédures. On y apprend que le député Christian Jacob (UMP) a financé avec ces fonds utilisés de manière discrétionnaire la vidéosurveillance dans sa ville de Provins. Ou que le sénateur Philippe Marini arrose plus de 200 communes dans l'Oise, dont sa ville de Compiègne.

La cagnotte “VIP” du ministère de l'intérieur a financé les barons UMP

Par

La cagnotte du ministère de l'intérieur, accaparée par Nicolas Sarkozy à l'Élysée, a généreusement arrosé les circonscriptions de Fillon, Baroin, Woerth, Copé et d'autres cadors.

En 2011, le président du Sénat a utilisé sa «réserve» à des fins électorales

Par

Des documents consultés par Mediapart révèlent que l'ancien président du Sénat, Gérard Larcher (UMP), a utilisé sa « réserve parlementaire » de manière électoraliste lors des dernières sénatoriales de 2011 : des maires qui s'apprêtaient à glisser un bulletin dans l'urne ont été chouchoutés.

Réserve parlementaire: la République est bonne fille avec ses églises

Par

C'est une des révélations de la liste des financements débloqués en 2011 au titre de la réserve parlementaire des députés et sénateurs : environ 7 millions d'euros, sur 150 millions, ont servi à payer la rénovation de bâtiments catholiques.

Réserve parlementaire: voyez ce qu'ont financé vos élus

Par

Mediapart met en ligne le détail des 153 millions d'euros de la réserve parlementaire 2011. À parcourir par parlementaire, commune ou département.