Réserve parlementaire: la République est bonne fille avec ses églises

Par

C'est une des révélations de la liste des financements débloqués en 2011 au titre de la réserve parlementaire des députés et sénateurs : environ 7 millions d'euros, sur 150 millions, ont servi à payer la rénovation de bâtiments catholiques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En parcourant la liste de la fameuse “réserve parlementaire” pour l'année 2011, longue litanie de subventions communiquée par le ministère de l'intérieur à Hervé Lebreton, citoyen du Lot-et-Garonne (voir explications en boîte noire), on est vite frappé par la fréquence des mots “église”, “chapelle”, “abbaye” et autres “clocher” ou “vitraux”.