Les lobbyistes du médicament à l'assaut de l'Assemblée

Ils sont omniprésents dans les couloirs du Palais Bourbon. A l'affût des députés et de leurs assistants. Objectif: suggérer des amendements, surveiller au plus près les projets de lois. Alors qu'enfle le scandale du Mediator, nous republions une enquête sur la façon dont l'industrie du médicament s'est installée au cœur du système parlementaire français.

Le ras-le-bol d’une députée

Par

Les laboratoires pharmaceutiques vont déployer leurs lobbyistes à l'Assemblée nationale pour tenter d'infléchir le budget 2009 de la Sécurité sociale, présenté lundi 29 septembre. Objectif avoué: influencer les parlementaires et faire passer des amendements "pro domo". À cette occasion, Mediapart se penche sur les pratiques de ces "VRP" très spéciaux.

Clubbing et colloquing: chics, conviviaux et efficaces

Par
Si les lobbyistes des labos ne dédaignent pas recourir aux vieilles méthodes et aux pressions directes sur les députés, ils diversifient leurs approches. Aujourd'hui, ils ne jurent plus que par le clubbing et le colloquing. Objectif: mélanger élus, experts et industriels autour d'une bonne table ou sur la tribune d'un colloque scientifique qu'ils sponsorisent. Avec l'espoir de convaincre, sur le long terme. Deuxième volet de la série de Mediapart sur les pratiques de ces "VRP" très spéciaux.

Comment les assistants parlementaires font avaler la pilule...

Par

Les lobbyistes ne se contentent pas d’agir sur les députés. Ils tentent d’amadouer leurs assistants en rémunérant de curieuses missions de "veille parlementaire". Le député Marc Le Fur va proposer de modifier le règlement intérieur de l'Assemblée nationale et d'encadrer les pratiques des "groupes d'influence". Troisième et dernier volet de la série de Mediapart sur les pratiques de ces "VRP" très spéciaux.