Nouvelle-Calédonie: chez les Kanak et les Caldoches

Lors du référendum sur l'indépendance prévu au plus tard en novembre 2018, les citoyens calédoniens vont-ils définitivement rompre le lien colonial noué par la France en 1853 ? Mediapart a sillonné le pays pour donner la parole aux premiers concernés, celles et ceux appelés à voter sur l’avenir de la Nouvelle-Calédonie.

Les Kanak de la tribu d’Oundjo s’interrogent sur l’après-référendum

Par
Louisa Tchaounyane regrette le manque d’information à propos du référendum. © Sabine Jobert Louisa Tchaounyane regrette le manque d’information à propos du référendum. © Sabine Jobert

Les habitants d’Oundjo, en Nouvelle-Calédonie, sont pêcheurs de crabes depuis des générations. Leur tribu est située non loin de Koné, chef-lieu de la province Nord, à proximité de l’usine de nickel. À l’approche du référendum d’autodétermination, les discussions sur l’avenir du pays s’intensifient. Certains hésitent encore.

Elie Poigoune: En Nouvelle-Calédonie, «le scrutin approchant, la tension va monter»

Par
Elie Poigoune devant le Centre culturel Tjibaou à Nouméa, le 16 janvier 2018. © Carine Fouteau Elie Poigoune devant le Centre culturel Tjibaou à Nouméa, le 16 janvier 2018. © Carine Fouteau

Elie Poigoune fut l’un des premiers bacheliers kanak. Aujourd’hui président de la Ligue des droits de l’homme en Nouvelle-Calédonie, il a été l’un des militants les plus actifs de son pays, d’abord en faveur de la rétrocession des terres, puis de l’indépendance. Reconnu pour sa capacité à tisser des liens entre les communautés, il fait partie du « comité des sages » désigné par Édouard Philippe pour préparer le référendum d’autodétermination. Rencontre au centre culturel Jean-Marie-Tjibaou, à Nouméa.

A Bourail, les non-indépendantistes se préparent à «défendre leurs terres»

Par
logo-referendum-nouvelle-caledonie

Bourgade rurale de la province Sud de la Nouvelle-Calédonie, Bourail devrait voir le rejet de l’indépendance l’emporter lors du référendum prévu au plus tard en novembre 2018.

Nouvelle-Calédonie: les inégalités, ultime témoignage de la période coloniale

Par
Samuel Gorohouna, à l’université de Nouvelle-Calédonie, le 18 janvier 2018. © Carine Fouteau Samuel Gorohouna, à l’université de Nouvelle-Calédonie, le 18 janvier 2018. © Carine Fouteau

En Nouvelle-Calédonie, 36 % des Kanak âgés de 15 à 64 ans n’ont pas de diplôme, contre 17 % des non-Kanak. Malgré la mise en œuvre du processus décolonial, les discriminations persistent à l’école, dans l’emploi et le logement. Rencontre avec Samuel Gorohouna, économiste à l’université de Nouméa.

Nouvelle-Calédonie: en province Nord, des indépendantistes au pouvoir

Par
Tout à gauche, sur la photo, Nadeige Faivre, lors de la visite d'Édouard Philippe en Nouvelle-Calédonie, début décembre 2017, à Koné. © Sabine Jobert Tout à gauche, sur la photo, Nadeige Faivre, lors de la visite d'Édouard Philippe en Nouvelle-Calédonie, début décembre 2017, à Koné. © Sabine Jobert

Le congrès de Nouvelle-Calédonie vient de trancher : le référendum d’autodétermination sera organisé le 4 novembre 2018. Reportage dans la province Nord, dirigée par l’indépendantiste Paul Néaoutyine, qui met en œuvre, depuis trente ans, un « destin commun ».

Paul Néaoutyine: «Nous ne renoncerons jamais à la souveraineté»

Par
Paul Néaoutyine nous reçoit dans son bureau de Nouméa, le 30 janvier 2018. © Carine Fouteau Paul Néaoutyine nous reçoit dans son bureau de Nouméa, le 30 janvier 2018. © Carine Fouteau

Leader indépendantiste, Paul Néaoutyine est une personnalité politique de premier plan en Nouvelle-Calédonie. Il prône une « souveraineté en partenariat » avec la France.