Il y a 60 ans, les indépendances africaines

Cela fait tout juste 60 ans cette année qu’une quinzaine de pays d’Afrique colonisés par la France ont proclamé leur indépendance. Dans les manuels d’histoire, il est écrit qu’ils l’ont obtenue pacifiquement. En réalité, des mouvements anticolonialistes et indépendantistes ont émergé dans tous ces territoires et ont été combattus par la force ou par des manœuvres politiques menées par l’administration française. Mediapart a choisi de revenir sur l’histoire de quatre de ces pays : le Niger, la République centrafricaine, la République du Congo et la Guinée.

Le combat perdu et oublié du Sawaba au Niger

Par

Au milieu des années 1950 naît au Niger un mouvement résolument anticolonial, le Sawaba. Sous la direction de son leader, Djibo Bakary, il remporte en 1958 la première élection générale. Mais ses idées ont tout pour déplaire à Paris. Premier volet de notre série sur les indépendances africaines.

Mars 1959: la mort sans réponse de Boganda en Centrafrique

Par
Portrait de Barthélemy Boganda, photographié dans les années 1950. © AFP Portrait de Barthélemy Boganda, photographié dans les années 1950. © AFP

Le 29 mars 1959, un avion de ligne français disparaît en République centrafricaine, colonie française. À son bord, le charismatique premier ministre Barthélemy Boganda, artisan « des États-Unis de l’Afrique latine ». Les restes de l’avion sont retrouvés deux jours plus tard, il n’y a aucun survivant. Malgré une enquête, les causes de cet accident restent floues.

Dès les années 1920, au Moyen-Congo, l’Amicale de Matswa s’élève contre l’ordre colonial

Par
Didier Gondola, professeur d’histoire à l’université d’Indiana, aux États-Unis, consultant des archives sur Matswa. © DG Didier Gondola, professeur d’histoire à l’université d’Indiana, aux États-Unis, consultant des archives sur Matswa. © DG

La république du Congo proclame son indépendance le 15 août 1960. Mais le processus qui y a conduit a été contrôlé de près par la France, qui a éliminé André Matswa, leader syndical hors du commun.

La France punit la Guinée d’avoir choisi l’indépendance

Par
Une caricature de 1958 d'Ahmed Sékou Touré triomphant du colonialisme. © AFP Une caricature de 1958 d'Ahmed Sékou Touré triomphant du colonialisme. © AFP

En 1958, la Guinée est la première colonie française d’Afrique subsaharienne à proclamer son indépendance. Mais son choix est vécu comme un affront par Paris. Les services secrets français lancent des opérations de déstabilisation.