La France punit la Guinée d’avoir choisi l’indépendance

Par

En 1958, la Guinée est la première colonie française d’Afrique subsaharienne à proclamer son indépendance. Mais son choix est vécu comme un affront par Paris. Les services secrets français lancent des opérations de déstabilisation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dimanche 28 septembre 1958, jour de référendum en France et dans ses colonies d’Afrique subsaharienne. Les citoyens de ces territoires doivent dire s’ils approuvent ou pas une nouvelle Constitution qui prévoit la création d’une Communauté française, regroupant la France et son empire colonial africain, en remplacement de l’Union française. Toutes les colonies votent massivement « oui », excepté la Guinée, qui rejette le projet.