Dès les années 1920, au Moyen-Congo, l’Amicale de Matswa s’élève contre l’ordre colonial

Par

La république du Congo proclame son indépendance le 15 août 1960. Mais le processus qui y a conduit a été contrôlé de près par la France, qui a éliminé André Matswa, leader syndical hors du commun.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il est 0 heure à Brazzaville, ce 15 août 1960, quand l’abbé Fulbert Youlou, président de la République autonome du Congo, déclare devant le ministre français des affaires culturelles André Malraux : « Notre accession à l’indépendance se réalise dans la paix et l’unité, en complet accord avec la France à laquelle nous adressons notre gratitude et notre affection. »