Le Danube, terre d’exil

Le Danube est un trait d’union qui relie l’Europe centrale à la Mer Noire. Le fleuve a toujours attiré les hommes, favorisant les échanges commerciaux et culturels. L’histoire du Danube est aussi celle d’incessants mouvements de population : poussés par les guerres ou la misère, les hommes se sont déplacés, d’ouest en est, d’est en ouest. Une série de quatre reportages.

 

La Slovaquie aspire la main-d’œuvre balkanique bon marché

Par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico
L'usine Samsung de Galanta, en Slovaquie © Laurent Geslin L'usine Samsung de Galanta, en Slovaquie © Laurent Geslin

La Slovaquie est en plein boom économique. Électronique ou construction automobile, les grands groupes internationaux s’installent dans ce petit pays d’Europe centrale, membre de l’Union depuis 2004. Mais la main-d’œuvre manque, d’autant que les Slovaques sont eux-mêmes tentés de partir plus à l’ouest… Premier article d'une série de quatre consacrés au Danube dont l'histoire est aussi celle d’incessants mouvements de population.

La «petite Yougoslavie» de Vienne

Par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico
Mile Stepanović, patron d'une vieille taverne balkanique, dans le centre de Vienne. © Laurent Geslin Mile Stepanović, patron d'une vieille taverne balkanique, dans le centre de Vienne. © Laurent Geslin

Voilà des siècles que Vienne est la « porte des Balkans », mais à partir des années 1960, l’ancienne capitale impériale des Habsbourg a accueilli des centaines de milliers d’immigrés yougoslaves. Aujourd’hui courtisée par l’extrême droite, cette communauté « yougo » n’est bien intégrée qu’en apparence et peine toujours à se réconcilier avec sa propre histoire.

 

La mémoire oubliée des Allemands du Danube

Par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico
Le Danube en Voïvodine. © Laurent Geslin Le Danube en Voïvodine. © Laurent Geslin

C’est l'une des tragédies oubliées du XXe siècle. Dans la décennie qui suivit la Seconde Guerre mondiale, des centaines de milliers d’Allemands furent expulsés de Hongrie, de Yougoslavie et de Roumanie, où ils s’étaient installés deux cents ans auparavant. Aujourd'hui, seuls quelques milliers de leurs descendants tentent de maintenir la mémoire de la communauté.

Le Danube, terre d’exil

Par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico
Les chantiers de Tulcea, à l'est de la Roumanie. © Laurent Geslin Les chantiers de Tulcea, à l'est de la Roumanie. © Laurent Geslin

Sur les rives du Danube, de la Roumanie à la Bulgarie et à la Serbie, des régions entières sont en train de se vider, plombées par une démographie en berne et par un exode massif des forces vives vers l'Europe occidentale. Dans les campagnes des Balkans, il ne restera bientôt plus que des personnes âgées pour se rappeler l'histoire oubliée de cette grande migration.