Derrière le « greenwashing » de TotalEnergies, l’expropriation de paysans au Congo

Mediapart dévoile des documents internes au gouvernement congolais et des témoignages prouvant que TotalEnergies s’est approprié des terres d’agriculteurs sans leur libre consentement. Le but ? Créer à la place de leurs cultures une plantation industrielle d’arbres pour que le pétrolier puisse continuer ses activités climaticides. 

Mickaël Correia, Olivia Acland (SourceMaterial) et Unearthed

12 décembre 2022 à 17h04

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Au cœur des plateaux Batéké, en République du Congo, Pulchérie Amboula cultive habituellement du manioc sur une parcelle de terre héritée de son défunt père. Mais depuis peu, sa vie a été bouleversée. Au printemps dernier, en essayant d’accéder à ses champs, des gardes de sécurité en pick-up ont suivi son tracteur pour l’empêcher de réaliser ses travaux agricoles.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal