Avec Bolloré, le pôle TV de Prisma a basculé dans un climat de peur et d’ingérences

Depuis le rachat du groupe de presse Prisma par Vivendi en juin 2021, les salariés redoutent de basculer vers un scénario semblable à celui de Canal+ ou d’Europe 1. Les magazines télé de Prisma ont déjà eu droit à un avant-goût de certaines méthodes propres à l’empire Bolloré.

Charlie Roland

17 janvier 2023 à 18h11

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

À l’entrée du célèbre club parisien Silencio, un allègre quadragénaire accueillait le 12 janvier ses salarié·es, en jouant le videur pour le premier pot du pôle « Grand Public » de Prisma Media. Julien Lamury dirigeait jusqu’en juin 2021 le pôle « Femmes » du groupe de presse (Femme actuelle, Voici, Gala), avant d’en récupérer aussi les magazines spécialisés sur la télévision. Il conviait les équipes de son nouveau périmètre : open bar jusqu’à 23 heures pour souder les liens et présenter ses nouveaux adjoints.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal