General Motors-Peugeot: un mariage faute de mieux?

Par

Au cœur des grandes manœuvres dans l'industrie automobile et du rapprochement entre General Motors et PSA Peugeot Citroën, la crise et les surcapacités de production en Europe. L'heure des choix douloureux approche. Analyse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Eternelle fille à marier dans le monde de l’automobile, le groupe français PSA Peugeot Citroën aurait enfin trouvé l’âme sœur. Un beau parti pour un mariage durable ? Cela reste à voir. «L’Alliance stratégique globale» avec General Motors annoncée le 29 février est à la fois inégale, limitée et incertaine dans ses développements. Et elle rapproche deux entreprises dont la «vie sentimentale» passée n’est pas un gage de réussite.