Représentativité et temps de travail : une semaine de guérilla parlementaire

Par
Les députés socialistes ont déposé 1400 amendements au projet de loi sur la représentativité syndicale et le temps de travail, dont l'examen à l'Assemblée nationale débute ce mardi. Le PS a beau jeu de montrer ses muscles : ce texte, qui remet en cause les 35 heures, Nicolas Sarkozy le veut. L'opposition crie au démantèlement du code du travail.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’occasion de briller dans l’hémicycle est trop belle, les députés socialistes ne la laisseront pas passer. Et tant pis si des 1400 amendements qu’ils ont déposés sur le projet de loi sur la «rénovation de la démocratie sociale» et la «réforme du temps de travail», il ne devrait rester, au bout du bout, qu’une infinitésimale peau de chagrin.