Le quotidien régional Le Progrès se vend aux plus offrants

Fêtes et salons sponsorisés, contrats avec des entreprises, publireportages, censures : le site Mediacités révèle comment le quotidien lyonnais Le Progrès, confronté à des difficultés économiques, marchande son image au mépris de son indépendance éditoriale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Grands raouts locaux, fêtes, trophées, manifestations sportives, dégustations privées et salons gastronomiques : pour endiguer l’érosion de son lectorat et, donc, de ses revenus, le quotidien régional Le Progrès, basé à Lyon, multiplie événements, partenariats et suppléments, sponsorisés par des entreprises ou des collectivités locales. C'est ce que révèle une enquête de l’édition lyonnaise du site d’investigation Médiacités, partenaire de Mediapart.