Iberia en chute libre trois ans après sa fusion avec British Airways

Par et Santiago Carcar

Moins de pilotes, moins d’avions, moins d’heures de vol, moins de routes, moins de voyageurs, moins de personnel… Iberia s’effondre depuis sa fusion avec British Airways. Au point de susciter l’inquiétude du gouvernement espagnol sur les réelles intentions de la direction de la holding IAG.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Iberia vivote noyée dans la fusion avec British Airways (BA) décidée voilà trois ans. Comparer ce qu’étaient les deux compagnies aériennes avant leur fusion dans la holding IAG et ce qu’elles sont aujourd’hui justifie les craintes sur l’avenir de l’espagnole exprimées publiquement par le ministre de l’industrie, José Manuel Soria, et en sourdine par la ministre du développement, Ana Pastor.