Figeac décroche avec la crise de l’aéronautique

Par

La crise de la filière malmène la ville du Lot et sa région. Des intérimaires sont privés de travail depuis des mois et des PME licencient à bas bruit. Les effets en cascade restent en partie cachés par le confinement. Figeac cherche les moyens de résister.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Quand le système s’écroule, ça tape très fort sur ceux qui sont tout en bas. » Anthony Roques dirige l’entreprise familiale Metrasur, une PME d’une trentaine de personnes spécialisée dans le revêtement de pièces mécaniques à Figeac (Lot), dix mille habitants. L’aéronautique représente 60 % de son chiffre d’affaires.