Retraites : derrière les chiffres se cachent des incertitudes très politiques

Un départ pas avant 62, 64 ou 65 ans ? Un minimum de pension de 1 000, 1 100 ou 1 200 euros ? Si les programmes présidentiels assènent des éléments chiffrés précis, le dossier des retraites dévoile surtout des visions du monde, basées sur des données fatalement floues.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Il n’existe sans doute aucune question abordée dans une campagne présidentielle qui s’accompagne d’autant de chiffres, de données et de paramètres. Mais sous cette avalanche de variables, le dossier des retraites est avant tout politique. Redoutablement politique même, comme l’ont appris Emmanuel Macron et son gouvernement fin 2019 et début 2020, quand ils ont bataillé pour imposer leur projet de régime « universel ».

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal