Charbon : Engie abandonne un projet de centrale en Afrique du Sud

Dix jours après sa mise en cause par un rapport d’ONG pour la quantité astronomique de CO2 qu’émettent ses centrales à charbon dans le monde, Engie (ex-GDF-Suez) renonce à la centrale de Thabametsi en Afrique du Sud, l’un des plus gros projets en cours dans ce pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dix jours après sa mise en cause par un rapport d’ONG pour la quantité astronomique de CO2 qu’émettent ses centrales à charbon dans le monde, Engie (ex-GDF-Suez) renonce à la centrale de Thabametsi en Afrique du Sud, l’un des plus gros projets en cours dans ce pays très dépendant du charbon. L’installation devait produire jusqu’à 1 200 MW d’électricité, dans le bassin minier du Waterberg, au nord du pays.