L'ancien PDG de France Télécom mis en examen pour «harcèlement moral»

Par

Didier Lombard, ancien PDG de France Télécom, a été mis en examen pour « harcèlement moral » dans l'enquête sur les suicides qui ont endeuillé l'entreprise ces dernières années. Une première. « On franchit un pas important dans la direction d'un procès », se félicite Jean-Paul Teissonnière, l'avocat du syndicat Sud, à l'origine de la plainte.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« On franchit un pas important dans la direction d'un procès. » Jean-Paul Teissonnière, l'avocat du syndicat Sud, ne cachait pas sa satisfaction mercredi matin, alors que le site internet du Monde venait d'annoncer l'audition par Pascal Gand, juge du pôle de santé public de Paris, de l'ancien PDG du groupe France Télécom-Orange, Didier Lombard, et de deux de ses anciens collaborateurs. Quelques heures plus tard, son avocat, Me Jean Veil, annonçait que son client était « mis en examen. Il fait l'objet d'un contrôle judiciaire avec un cautionnement de 100 000 euros. Il ne s'est pas expliqué sur le fond du dossier », a déclaré l'avocat, cité par l'Agence France-Presse.