Le capitalisme numérique, un féodalisme des temps modernes

Par

Dans un ouvrage important et fouillé, Cédric Durand explore l’économie politique du numérique dont la logique interne est, selon lui, de créer un « techno-féodalisme » fondé sur la rente, la prédation et la domination politique des multinationales.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les essais, documentaires ou fictions sur les grandes entreprises du numérique sont légion. Certains sont encore empreints de la naïveté de la « start-up nation » et de l’innovation qui aurait réponse à tout, mais, de plus en plus, ils se montrent très critiques. L’aspect monopolistique des Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) ou le caractère attentatoire à la vie privée de leurs méthodes sont mis en avant. Mais on dépasse rarement l’indignation et la dénonciation.